Synopsis

Dans un milieu urbain sans horizon et étouffant, des jeunes passent leurs journées à des jeux inoffensifs, forts d’être regroupés dans une bande dont le seul objectif est de déjouer la solitude. Fred, leur chef, annonce à Robert, son homme de confiance, son intention de passer de l’autre côté du mur, une barrière plus symbolique que physique, franchissable mais redoutée. C’est au-delà de ce mur que résident toutes les aspirations, tous les rêves de ces jeunes. Et si ces rêves incitent Fred à l’action, ils semblent hors d’atteinte des autres.

Avant de partir, Fred passe les rennes de son autorité à Robert qui hésite d’abord, puis en accepte la responsabilité. La bande se réunit une dernière fois et tous assistent au départ de Fred qui disparaît de l’autre côté du mur.

Pour Robert, plus particulièrement, qui entretenait à l’égard de son chef une véritable vénération, ce départ est irréversible. Il définit même dans toute sa grandeur le personnage qui a la volonté de franchir ce mur.

La nuit tombée, cependant, Fred se ravise et revient, ayant été pris de panique dans un monde étrange, plus hostile qu’invitant. Robert n’arrive pas à s’expliquer ce dégonflement peu caractéristique de Fred, et plutôt que de reconnaître une telle faiblesse chez celui qu’il vénère, il voit en ce héros vaincu un imposteur qui doit disparaître.