L’Oeuvre de Marcel Dubé

Dramaturge prolifique, Marcel Dubé a écrit un grand nombre de textes pour la scène, la radio et la télévision. À travers son œuvre, il a traduit avec perspicacité et sensibilité une image réaliste de la tragédie collective et de la société en constante mutation. C’est dans sa vision du monde qu’il manifeste toute la finesse de son art, créant ainsi des personnages d’ici dont le destin illustre nos luttes intérieures, la difficile libération et l’impossible rêve. Pionnier de la dramaturgie québécoise, l’artiste et sa parole demeurent d’une actualité percutante.

Né à Montréal le 3 janvier 1930, Marcel Dubé fait des études classiques au Collège Sainte-Marie où il découvre sa passion pour le théâtre. En 1950, il fonde la troupe La Jeune Scène. Il remporte un prix avec De l’Autre Côté du Mur et, en 1953, il rafle tous les honneurs au Festival national d’art dramatique avec Zone. Boursier du Québec, il séjourne en France où il fait des stages dans des écoles de théâtre de 1953 à 1954. Radio-Canada a diffusé près d’une vingtaine de ses dramatiques entre 1952 et 1970.

Parallèlement à son travail d’écrivain, il a assumé différentes fonctions au sein de nombreux organismes dont celles de secrétaire, puis de président du Conseil de la langue française, ainsi que de fondateur et de directeur général du Secrétariat permanent des peuples francophones.

Marcel Dubé reçoit en 1966 le prix Victor-Morin de la Société Saint-Jean-Baptiste, le prix Athanase-David en 1973, et le prix Molson du Conseil des Arts du Canada en 1984. Il est officier de l’Ordre national du Québec et officier de l’Ordre du Canada. En novembre 2005, il s’est vu attribuer le prix du Gouverneur général du Canada pour les arts de la scène.